Blessures d'enfance

« C’est toujours pour un enfant une blessure profonde que d’avoir un parent incapable de prendre soin de lui et de ses besoins, car l’enfant aime tellement son parent qu’il va se dire qu’il n’est pas digne de plus de considération. Il n’a pas la capacité de prendre le recul nécessaire pour considérer l’incompétence et les manquements parentaux. Vivre avec la croyance de ne pas valoir d’être bien traité génère des souffrances intérieures et peut avoir des conséquences psychologiques désastreuses sur la vie d’un individu.

L’incapacité des parent à prendre soin de l’enfant se retourne irrémédiablement contre l’adulte que cet enfant va devenir. Cet adulte va garder au fond de soi la manière dont il a été traité enfant, parfois il va même l’oublier, seulement cette dernière l’aura profondément marqué et va créer en lui des croyances à son sujet. Il risque de se mettre à croire qu’il n’est pas digne d’être bien traité mais aussi par extension que les enfants ne sont pas dignes d’être bien traités et risque par conséquent de reproduire inconsciemment ce traitement non seulement sur ses enfants dans sa vie de parent mais aussi sur sa vie d’adulte. Et cela peut avoir des conséquences désastreuses dans sa vie future.

Une part de lui va attirer des situations dans lesquelles il ne sera pas bien traité et il va tenter de reproduire inconsciemment ce climat familial devenu une référence interne et le confondre avec de l’amour et ainsi accepter d’être maltraité dans sa vie future. »
Françoise Lasch

 
 

texte inspiré

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Seances en presentiel sur strabourg lasch